Avertir le modérateur

10 Bordeaux typés à prix doux !

Château MONCETSLALANDE-DE-POMEROL Château MONCETS

Château MONCETS

(LALANDE-DE-POMEROL)
Mr De Jerphanion

33500 Néac
Téléphone :05 57 51 19 33
Télécopie : 05 57 51 56 24
Email : moncets@moncets.com
Site : www.moncets.com

Particulièrement aimé le Lalande-de-Pomerol 2006, généreux, très coloré, au nez dominé par le pruneau et la cannelle, ample, complexe et gras en bouche, bien équilibré, un vin charnu et structuré, d’excellente évolution. Superbe 2005, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges, d’épices, aux tanins bien enrobés, un vin riche et bien typé, d’excellente garde. Remarquable 2004, au nez de truffe et d’humus, un vin corsé, de très belle structure, d’une belle finale, typé et intense. Le 2003 est un vin de bouche puissante, très fin, bien charnu, équilibré, parfumé (fumé, griotte...), de très bonne évolution. Le 2002 est riche au nez comme en bouche, avec ces notes d’épices et d’humus, aux tanins très équilibrés et savoureux à la fois. Remarquable 2001, d’un beau rubis foncé, un vin rond et épicé, associant finesse et charpente comme on les aime, de très bonne évolution, un vin parfait sur un gigot d’agneau, par exemple. Le Montagne-Saint-Émilion Château La Bastidette est de belle robe grenat, très équilibré, aux arômes d’épices, de violette et de poivre, un vin de bonne base tannique, tout en nuances, de bouche suave.


Château PRIEURÉ MARQUETBORDEAUX SUPÉRIEUR Château PRIEURÉ MARQUET

Château PRIEURÉ MARQUET

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Famille Despujol

33910 Saint-Martin-du-Bois
Téléphone :06 17 19 41 45
Télécopie : 05 57 49 41 70
Email : fred.despujol@voila.fr
Site : www.prieure-marquet.com

Associé à Alexandre de Malet-Roquefort, le sympathique Frédéric Despujol se passionne pour cette belle propriété familiale, construite en partie au XVe et XVIIIe siècles, qui était la résidence des abbés du diocèse de Guîtres, 6e église de Gironde. Effeuillage et vendanges manuels, égrappoir, table de tri, fermentation malolactique et élevage en barriques... tout explique ce Bordeaux Supérieur rouge 2007, très réussi, riche au nez comme en bouche, légèrement épicé comme il se doit, un vin coloré et puissant. Beau 2006, classique, de couleur grenat, avec beaucoup de structure, tout en arômes, très bien équilibré, aux nuances de cerise confite et d’humus, très charmeur comme le 2005, médaille d’Or au Challenge International du vin 2007, ample et fruité en bouche, avec des tanins souples, au nez où dominent la groseille et les épices.
Château MURET

Château MURET

(HAUT-MÉDOC)
Philippe Boufflerd

33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
Téléphone :05 56 59 38 11
Télécopie : 05 56 59 37 03
Email : chateau.muret@nordnet.fr

Un domaine de 25 ha (moitié Cabernet, moitié Merlot), entièrement restructuré (construction d’une cuverie moderne, d’un chai à barriques...). “Le 2008 se caractérise par une vendange avec un bon état sanitaire, nous déclare Philippe Boufflerd, mais de petites quantités, pas plus de 40 hl/ha. Le vin est actuellement en barriques, avec un bon degré de 12.5, un vin bien fruité. Ce sera un millésime très correct, supérieur à 2007, mais pas ce qu’on qualifierait de grand millésime.” Vous aimerez comme nous son Haut-Médoc 2006, dense, aux nuances de fumé et de fraise des bois mûre, intense, de robe soutenue, au nez légèrement épicé (poivre rose), aux tanins présents, d’excellente garde, un vin qui commence à peine à s’ouvrir. Remarquable 2005, riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de griotte mûre et d’épices, très équilibré au nez comme en bouche, de garde. Le 2004 est un vin dense où domine l’élégance et la finesse, aux nuances de truffe et de fraise des bois, tout en bouche. Le 2003, velouté, souple avec une attaque fruitée de petits fruits rouges, est un vin gras, équilibré, aux tanins amples. Beau 2001, très aromatique, d’une belle structure, avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d’humus, un vin particulièrement séduisant en ce moment. Le 2000 commence à s’ouvrir, gras et complexe, intense et charmeur, bien marqué par son terroir, riche en couleur, corsé, charpenté, qui sent bon les fruits mûrs et les sous-bois, de bouche puissante comme ce 98, très classique. Le 99 est corsé, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et de cuir, charmeur et racé à la fois, gras, complexe, de bonne évolution comme ce 96, aux notes giboyeuses, d’un beau rouge profond, riche en bouche, ample et structuré, d’une belle finale.
Château HAUT-BOURCIER

Château HAUT-BOURCIER

(PREMIÈRES CÔTES DE BLAYE)
Philippe Bourcier

33390 Saint-Androny
Téléphone :05 57 64 43 74
Télécopie : 05 57 64 43 74
Email : sarl.bourcier@wanadoo.fr
Site : www.chateau-haut-bourcier.com

Un vignoble de 28 ha, avec une moyenne d’âge des vignes de 15 ans, sur sol argilo-calcaire, composé de 90% de Merlot et 10% de Cabernet. Excellent Premières-Côtes-de-Blaye 2006, élevé en fûts de chêne 12 mois, médaille d’Argent au Concours Général Agricole de Paris 2007 et d’Or au Concours de Bordeaux, un vin au nez persistant de mûre et de sous-bois, riche en arômes, exhalant des notes sauvages et puissantes, aux tanins bien répartis, classique et corsé, de très bonne évolution. Le 2005, médaille d’Or à Paris, est de robe intense, au nez persistant (griotte, violette), un vin très équilibré, gras, aux tanins savoureux, de bouche ample avec des nuances de mûre et de poivre, alliant une finesse tannique à une rondeur séduisante.
Château BOUTILLON

Château BOUTILLON

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Filippi-Gillet propriétaire

33540 Mesterrieux
Téléphone :05 56 71 41 47
Télécopie : 05 56 71 32 21
Email : chateauboutillon@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateauboutillon

Au sommet de son appellation avec ce Bordeaux Supérieur cuvée Anne-Sophie 2005, élevé en fûts de chêne, bien corsé, aux senteurs persistantes de petits fruits rouges mûrs avec des notes de musc, typé, aux tanins souples et très équilibrés, un vin qui allie structure et charme, très réussi. Le 2004, à la robe profonde, aux arômes d’épices, de cuir et de myrtilles, est d’une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux, et des notes fondues en finale. Beau 2003, de robe grenat, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et veloutée, tout en charme, de garde. Le Bordeaux Supérieur cuvée Traditionnelle 2005 est un vin de jolie robe grenat intense, avec ce bouquet complexe où se marient des notes fruitées et de sous-bois, riche et souple. Excellent Bordeaux rosé, ample, aux nuances de fleurs et d’épices, associant richesse et souplesse, de bouche friande et fruitée, parfait sur une quiche. Remarquable rapport qualité-prix.
Château JURA-PLAISANCE

Château JURA-PLAISANCE

(MONTAGNE-SAINT-ÉMILION)
Mme B.Delol

33570 Montagne
Téléphone :05 57 51 91 44
Télécopie : 05 57 51 88 92
Email : bernard.delol@sfr.fr

Un vignoble de 8 ha qui borde les appellations Pomerol et Saint-Émilion (sol argilo-calcaire, sables, 60% Merlot, 40% Cabernet franc). Dans cette propriété, les vins sont élevés en barriques de 2 à 3 vins afin de ne pas avoir de goût de boisé trop prononcé, ce qui nous change des cuvées écœurantes que l’on peut trouver dans le coin. Beau Montagne-Saint-Émilion 2006, élevé 18 mois en fûts de chêne, qui développe un nez concentré de cassis et de sous-bois, un vin aux tanins présents et mûrs à la fois, dense et ample, très équilibré en bouche. Le 2005, aux arômes puissants de fruits cuits, d’humus et d’épices, est de bouche riche, de très bonne garde. Le 2004 est de couleur grenat intense, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, riche et velouté, de bonne bouche aux notes d’humus et de pruneau, très classique, très agréable en ce moment.
Clos LABARDE

Clos LABARDE

(SAINT-ÉMILION)
Nicolas Bailly
Bergat
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 43 39
Télécopie : 05 57 74 40 26
Email : nicolasbailly.closlabarde@tele2.fr

Le vignoble (4,6 ha) est planté à l’est de Saint-Émilion, sur un coteau argilo-calcaire. Les méthodes de culture sont à l’ancienne : on pratique le labour et on n’utilise pas de désherbant, les vendanges sont faites manuellement, les grappes sont triées sur tapis et éraflées, le chai a été rénové, parfaitement équipé pour pratiquer des cuvaisons longues contrôlées par thermorégulation. L’élevage dure de 18 à 22 mois dans des barriques de chêne dont 1/3 renouvelé chaque année. Beaucoup aimé ce Saint-Émilion GC 2006, étonnant par sa puissance, un vin dense, complet, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, très structuré, avec des tanins riches, de garde. Le 2005, de couleur grenat intense, est charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, bien corsé, de garde. Le 2004, aux arômes de fruits mûrs (groseille, cerise) et d’épices, présente des tanins souples et bien présents à la fois, un vin de bouche chaleureuse. Le 2003 est un vin de couleur pourpre intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe. Le 2002, très parfumé, bien typé, qui associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus, aux tanins puissants et moelleux à la fois, est de très bonne bouche, à déboucher sur une entrecôte à la moëlle. Remarquable 2001, tout en persistance d’arômes, un vin très intense, tout en bouche, bien épicé comme il le faut, avec des notes de groseille et de cuir, et des tanins très équilibrés. Remarquable 2000, très parfumé (épices, réglisse...), riche et corsé, concentré, aux tanins fermes et ronds à la fois, très persistant en bouche. Remarquable rapport qualité-prix-typicité.
Château L'ARGILUS du ROI

Château L'ARGILUS du ROI

(SAINT-ESTÈPHE)
José Bueno
Rue de Brame Hame
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 73 49 78
Télécopie : 05 56 59 53 74
Email : largilus@chateaulargilusduroi.com
Site : www.chateaulargilusduroi.com

José Bueno a réalisé son rêve : bâtir en une décennie un vignoble. L’aventure a commencé en 1996 et le domaine compte aujourd’hui 5 ha. Encépagement 55 % Merlot, 40% Cabernet-Sauvignon, et 5 % Petit Verdot, l’élevage se fait en barriques durant, selon les millésimes, 12 à 24 mois. Goûtez son Saint-Estèphe 2006, tout en finesse aromatique (cerise noire, groseille, poivre blanc), de robe pourpre, typé et délicatement tannique, associant structure et finesse. Beau 2005, d’une couleur profonde, au nez où l’on retrouve le pruneau et la cannelle, riche et subtil à la fois, complet, avec des tanins enrobés et soyeux, corsé et souple, d’une belle finale, de garde.

Château des MAILLES

Château des MAILLES

(SAINTE-CROIX-DU-MONT)
Daniel et Laurence Larrieu

33410 Sainte-Croix-du-Mont
Téléphone :05 56 62 01 20
Télécopie : 05 56 76 71 99
Email : chateau.des.mailles@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudesmailles

Leur Sainte-Croix-du-Mont 2007 est remarquable, l’une de plus jolies réussites du Château, d’un superbe jaune d’or, souple, aux notes subtiles d’abricot confit et de fruits secs, gras mais très frais à la fois, un vin dense et parfumé, délicatement parfumé en finale (rose, miel, pain brioché...), d’excellente garde. Très beau 2005, de belle robe dorée, avec des arômes de fleurs blanches et de miel, une bouche onctueuse à la finale vive et dense, typé et riche, très parfumé, très persistant, qui associe finesse et richesse aromatique. Le 2003 est tout en subtilité de senteurs (fruits cuits, aubépine), d’une douce onctuosité, idéal à l’apéritif ou sur un dessert, très abordable. Superbe cuvée Laurence 2005, de couleur dorée, au nez dominé par les fruits mûrs et les fruits secs, légèrement miellé, tout en suavité et finesse, de belle garde.
Château de MAUVESGRAVES Château de MAUVES

Château de MAUVES

(GRAVES)
Famille Bouche
25, rue François Mauriac
33720 Podensac
Téléphone :05 56 27 17 05
Télécopie : 05 56 27 24 19
Email : chateaudemauves@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudemauves
Site : www.chateaudesmauves.fr

Classé 1er Grand Vin avec un rapport qualité-prix-plaisir exceptionnel, associé à une convivialité exemplaire de la famille Bouche, pour qui leurs clients sont aussi des amis. On ne peut qu’apprécier ce Graves rouge 2006, de couleur grenat, savoureux en bouche, concentré, gras et persistant, riche en arômes (cerise noire, sous-bois) comme en structure, aux tanins mûrs, d’excellente garde. Beau 2005, classique, parfumé (framboise, mûre), un Vin bien charpenté, bien charnu, de robe soutenue, suave au palais, légèrement épicé en finale, aux tanins fondus, très charmeur. Le 2004 est très classique, un Vin riche, de couleur profonde, complexe au nez comme en bouche (pruneau, épices), avec des tanins mûrs et bien fermes à la fois, idéal sur des brochettes d’agneau. Le 2003, très réussi, se goûte particulièrement bien aujourd’hui, un Vin bien charnu, de robe soutenue, ample en bouche, au nez légèrement épicé, finement tannique. Le Graves blanc 2007 est une réussite, de jolie robe jaune paille, aux nuances de fleurs, finement poivré, bien équilibré, de bouche ample. Le 2006 est fin et délicat, de bouche suave et dense, au nez de fleurs et de pamplemousse, un Vin savoureux et séduisant, à ouvrir sur une sole meunière. Excellent Bordeaux rosé, très fruité, aux arômes de framboise, sec et riche à la fois, à déboucher sur une grillade comme sur un bouquet du bassin d’Arcachon.


LA QUALITE DES MILLESIMES : voir la VINTAGE CODE


BORDEAUX A TABLE

v Médoc et Haut-Médoc. Des vins riches et souples à la fois, de belle couleur, parfumés, équilibrés, de bonne garde. Ils se goûtent avec toutes les viandes rouges dont la fameuse entrecôte bordelaise cuite sur les sarments, et plus le millésime est ancien, parvenu à sa maturité, avec des plats complexes, gibiers, civets ou de l’agneau.
v Margaux. Prédominance à l’élégance et la structure. Un vin concentré dans sa jeunesse, au nez subtil, qui a besoin de temps pour donner toute sa finesse. En dehors des viandes rouges, le gibier à plume.
v Moulis et Listrac. De l’agneau, des viandes rouges, avec une prédominance pour un foie de veau sur un millésime à maturité, ou des ramiers aux cèpes en cocotte qui s’accordent bien avec le “moelleux” du vin.
v Saint-Estèphe. Puissant et concentré dans sa jeunesse, un très grand vin typé qu’il faut aussi savoir attendre, intense, à savourer avec une viande en sauce ou une bécasse.
v Graves. En blancs, les vins, alliant finesse aromatique et persistance en bouche, s’associent à un veau en sauce ou une alose. Les rouges, bien typés, allient richesse et distinction sur du veau rôti, de l’agneau ou un gigot à la ficelle.
v Fronsac et Canon-Fronsac. Des vins corsés et chaleureux, légèrement épicés, qui s’accordent bien avec un curry de mouton ou de l’agneau rôti.
v Lalande-de-Pomerol. Couleur, concentration aromatique et onctuosité en bouche en font un vin qui se déguste avec la plupart des viandes, un magret de canard ou de l’agneau en croûte.
v Lussac, Montagne et Puisseguin-Saint-Émilion. Bonne matière tannique, rondeur et bouquet. Idéal sur de l’agneau au four, des brochettes de canard ou un curry de mouton qui fait ressortir le caractère épicé du vin. Sur un vieux millésime, des mets plus riches comme un canard farci, un curry et les civets.
v Saint-Émilion. Parfumé, corsé, un vin dense et ferme, pour viandes rôties et gibier à plume.
v Pomerol. Ces vins riches, puissants en arômes comme en structure, denses et veloutés en bouche “collent” avec la plupart des gibiers et les truffes, dont on retrouve les arômes dans le vin. Essayez les œufs à la broche aux truffes fraîches.
v Premières-Côtes-de-Blaye, Côtes-de-Bourg, Premières-Côtes-de-Bordeaux et Côtes-de-Castillon. Colorés, alliant charpente et rondeur en bouche, les Côtes-de-Bourg se marient avec du veau (sans sauce), de l’agneau, des magrets de canard et la plupart des gibiers à plume pour les vins parvenus à maturité. Le caractère légèrement épicé de ces crus les prédispose à un curry de poulet par exemple, des viandes en sauce légère ou des rognons.
v Barsac et Sauternes. Pour profiter de leur richesse et de leur typicité, à l’apéritif. Plus conventionnel, sur un foie gras, pour un millésime assez jeune, et sur un dessert pas trop sucré comme une tarte aux framboises. Plus rare, la lamproie, et des ris de veau à la crème.
v Loupiac, Sainte-Croix-du-Mont, Cérons, Cadillac. Plus souple, plus fruité, un vin tout en nuances aromatiques, onctueux, qui s’accorde avec les mêmes mets que ceux de Sauternes.
v Entre-Deux-Mers. Francs, légers, fruités, des vins blancs secs surprenants par leur rapport qualité-prix, à découvrir sur les fruits de mer et les crustacés.
v Bordeaux Supérieur. Souples et colorés, alliant charpente et bouquet, les vins se goûtent avec toutes les viandes rouges, mais aussi, pour des millésimes plus évolués, sur une escalope de veau ou un navarin de mouton.


Dans notre autre Site 20Minutes Les Grands Vins de France cette semaine :

Les 10 vins de propriété de la semaine : de 4,50 € à 14 € !

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu