Avertir le modérateur

Les Prix d'Honneur de l'année

Top Palmarès Vignerons 2011 : Région Bordeaux
Prix d’Honneur : 72
Prix d’Excellence : 64
Satisfecits : 41
- Lauréats : 41
Espoirs : 10

J’aime les vrais vins de Bordeaux, du plus grand au plus modeste, et les consommateurs comme les producteurs savent que je défends ce qui les intéresse, et les distingue : le rapport qualité-Prix-typicité. Si l’on fait un grand Margaux ou un Pomerol racé à 40 ou 80 €, il les vaut bien. Idem pour une gamme plus abordable, en Graves, dans les Satellites, les Côtes ou en Bordeaux Supérieur, où les progrès sont exceptionnels.

En-dehors de quelques crus mythiques pour lesquels le Prix n’est plus un facteur estimatif (on entre alors dans le monde du luxe), ce qui n’est pas du tout justifié aujourd’hui, et on l’a vu -hélas- avec les augmentations de Prix du millésime 2005, c’est un Saint-Émilion “fardé” comme un acteur du carnaval de Venise à 80 € (voire bien plus), un “simple” Médoc à 25 €, un “bon” machin à 30 € ou unBordeaux Supérieur ultra-barriqué à 15 €.

À force de prendre les consommateurs pour des gogos, certains vont s’en mordre les doigts... Pour mémoire, il existe deux “crises”, très différentes, voire opposées, dans beaucoup de vignobles : celle, désastreuse pour ceux qui la subissent, qui touche certains viticulteurs, la plupart étant dépendants des Prix trop bas du tonneau, qui ont du mal à se faire rémunérer correctement. Les causes sont complexes (un certain négoce peu solidaire parfois, une politique de plantation trop importante, des barrières étatiques…). Ils méritent d’être soutenus, et l’on fera ce que nous pouvons pour les aider. C’est une crise sociale.

L’autre crise concerne un bon nombre de vins, à Bordeaux, notamment : trop chers ou trop sensibles à la mode (“vins de garage”), trop endormis sur leurs lauriers, trop imbus d’eux-mêmes, alors que le respect des consommateurs (proposer un vrai rapport qualité-Prix cohérent) est impératif. Les acheteurs se sont sentis lésés. On parle beaucoup trop d’argent, de Prix, de bonnes notes glanées chez un “gourou” quelconque, et c’est ce que le consommateur retient, alors que, bien sûr, ceci ne concerne qu’une petite minorité. C’est une crise de confiance, et, en même temps, une crise d’identité, tant un bon nombre de vins ont perdu leur spécificité.

Les “primeurs” (depuis 2000, et surtout 2005 où certains crus ont sorti des Prix déments et incautionnables) font des vins bien trop chers, et cela commence à créer un sérieux malaise àBordeaux (même si, par la force des choses, les Prix du 2008 ont chuté ), tant il y a de différence entre 2 vins d’une même appellation. Pourquoi payer une bouteille à 50 ou 200 e quand on peut trouver du plaisir dans une bouteille 4 à 10 fois moins chère (même si, et je le sais, que les vins ne sont pas “comparables”) ? Je n’ai jamais soutenu ces vins “parvenus” qui se moquent bien du marché français (et de ses consommateurs). Je ne suis pas non plus intéressé par les vins“confiturés”, sans âme ni vertu, qui font tort à la grande spécificité bordelaise. Pour faire ces “vins”, on récolte des raisins surmaturés, on concentre à outrance (avec des concentrateurs) lors desvinifications, on met le tout dans des barriques où le bois peut, sur demande auprès des tonneliers, vous donner le goût que vous recherchez (de la vanille, du sirop, de la confiture…), et on vous sert un vin à la limite de l’écœurement, noir comme de l’encre, gras comme de l’huile et parfumé comme votre bureau en bois.

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en VERT)

Les Prix d’Honneur

Lionel Bord (Clos Jean)
Roland Charbonnier (Clos du Notaire)
Françoise Coussié-Giraud (Blancherie)
Jean Crampes (Gayon)
Famille Darnajou (Moines)
Jean-Francis Daney (Arche-Pugneau)
Famille Dourthe (Maucaillou)
François Dubrey (Ardennes)
Norbert Égreteau (Clos du Pèlerin)
Famille Estager (La Cabanne)
Frédéric Garde (Marchesseau)
Jean-Marie Gard (Clos René)
Famille Gasparoux (Ferrand)
Claude Guinjard (Roquebrune)
Famille Kressmann (Latour Martillac)
Bernard Laydis (Roc de calon)
Famille Lignac (Guadet)
Bernard Mallet (Haut-Macô)
Jean-François Mau (Brown)
Christian Moueix (Magdelaine)
Pascale Peyronie (Fonbadet)
Jean-Michel Robin (Les Heaumes)
Famille Verdier (Brethous)

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu