Avertir le modérateur

  • Le nouveau Classement des Graves et Pessac-Léognan

    231.jpgEn Graves, il existe une variété importante de styles de vins.

    Cela va des crus réellement (et historiquement) exceptionnels, issus des territoires de Pessac, Martillac ou Léognan, mais aussi ceux de Podensac ou Portets, certains d’entre eux, dans les appellations Pessac-Léognan comme dans celle des Graves, bénéficiant d’un remarquable rapport qualité-prix-plaisir, d’autres crus atteignant des prix difficilement cautionnables.

    C’est évidemment le berceau des grands vins blancs de la région bordelaise.



    Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE 


    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER DES VINS 2014 en cliquant sur le nom (en rouge)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    HAUT-BRION (PL) (b)
    LA MISSION HAUT-BRION (PL)
    HAUT-BAILLY (PL)
    MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL) (b)
    GRAND BOS
    GRANDMAISON (PL)
    RAHOUL
    ROSE SARRON
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    CHEVALIER (PL) (b)
    BOUSCAUT (PL)
    CHANTEGRIVE (b)
    SOLITUDE (PL)
    LE TUQUET (b)
    LUCHEY-HALDE (PL)
    DE MAUVES (b)
    TOULOUZE (Graves de Vayres)



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    HAUT-CALENS*
    HAUT-LAGRANGE (PL)
    HAUT-PLANTADE (PL)
    LAFARGUE (PL)
    SAINT-AGRÈVES*
    (SMITH-HAUT-LAFITTE (PL) (b)*)
    VIMONT
    D'ARDENNES*
    BEL AIR (Grave de Vayres)*
    CANTELOUBE*
    LE COSSU*
    ESPIOT*
    HAUT-MARAY*
    PERRUCADE*
    ROUGEMONT
    CALLAC
    EYRAN (PL)*
    (FIEUZAL (PL))
    GAZIN-ROCQUENCOURT (PL)
    PEYREBLANQUES
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    D'ARRICAUD*
    BRONDELLE (b)*
    BROWN (PL) (b)*
    Clos BELLEVUE
    COUNILH
    FOUGÈRES (b)
    GRAVIÈRES
    PONTETE (Grave de Vayres)
    SAINT-ROBERT
    (SEGUIN (PL)*)
    BICHON-CASSIGNOLS
    BLANCHERIE
    CAILLIVET*
    HAUT-REYS
    PETIT-PUCH (Grave de Vayres)*
    PICHON-BELLEVUE (Grave de Vayres)*
    SEUIL
    CAILLOUX DE VALGUY
    (CARBONNIEUX (PL))
    (LA TOUR MARTILLAC (PL))

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    ARGUIN
    (CABANNIEUX)
    MAGNEAU (b)
    (BEAUREGARD-DUCASSE)
    (CAZEBONNE)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    CALENS
    GRAND ABORD*
    (HAUT-SELVE)
    (NAVARRO)
    SANSARIC
    TOUR BICHEAU*

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
     
  • Pessac-Léognan Domaine de GRANDMAISON

     

    Un domaine de 19 ha issu d'un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d'argiles graveleuses parsemées de moellons calcaires (65% Sauvignon, 15% Sauvignon gris et 20% Sémillon pour lesvins blancs; 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc pour les vins rouges). Vendanges manuelles, élevage du blanc 30% en barriques neuves pendant 6 mois sur lies fines et 70% en cuves sur lies également ; le rouge : vin de goutte 80% de la récolte en barriques pendant 12 mois et vin de presse 20%. Le vin produit sur le domaine se caractérise par une expression minérale autant en rouge qu'en blanc reflétant le type de sol argilo-calcaire. "Le millésime 2012 a été marqué par un printemps bien humide qui a débuté par un mois d'avril très pluvieux, me dit François Bouquier. La floraison de la vigne a donc été retardée et pas très homogène. Jusqu'au 14-20 juillet, le temps n'était pas au beau fixe et on commençait à avoir des inquiétudes par rapport au devenir de la vendange. Heureusement, le soleil est revenu fin juillet, suivi par un mois d'août trèschaud qui a permis de lancer le processus de maturité dans de bonnes conditions. Le mois de septembre qui a suivi est resté assez généreux sans pluies excessives. Ces bonnes conditions de fin de saison ont permis de gommer ces décalages observés en début de cycle. Nous avons donc eu une vendange très saine et sans pourriture. Pour la première année, nous avons mis en place à Grandmaison un système de réception de vendange qui permet d'amener les raisins entiers au dessus des cuves. On évite ainsi la trituration de la pompe à vendange et je pense que cela va contribuer à améliorer notre millésime. On a sorti quelque chose de très riche pour ce millésime 2012 parce que nous nous sommes vraiment donnés les moyens, à tous les niveaux. Cela donne un millésime long, avec beaucoup de gras, plutôt surprenant, avec de très belles couleurs. En quantité, on est à peu près identique à 2011 en rouge (45/46 hl/ha). Pour les blancs, par contre, nous avons observé une mauvaise sortie des grappes, notamment dans le Sauvignon, et nous n'avons pas dépassé les 28 hl/ha. Une petite récolte, très qualitative car très aromatique. Notre millésime 2011 se comporte bien. C'est une vin bien équilibré qui possède une bonne puissance, qui ne sera pas de l'étoffe de ces "gros" millésimes 2010 et 2009. J'aurais tendance à mettre un peu ces millésimes en tandem : 2009 et 2010, avec une structure de raisin très particulière, et 2011et 2012 qui vont apporter des vins qui auront beaucoup de valeur, avec peut-être même un 2012 plus étoffé que le 2011." Belle valeur sûre avec ce Pessac-Léognan rouge 2010, riche en couleur, dense, où se mêlent la griotte et l'humus, un vin charnu, charpenté, de garde. Savoureux 2009, aux notes defruits macérés et d'épices, gras, aux tanins très équilibrés, au charnu caractéristique, bien en bouche, de belle évolution. Le 2008, de couleur profonde, structuré, ample, avec des tanins riches et qui se fondent bien, des arômes de fruits bien mûrs (cassis, griotte...), tout en finale, prometteur également. Le 2007, de couleur grenat aux reflets violine, il est tout en bouche, avec beaucoup de structure, bien équilibré, au nez de cerise et d'humus, de charpente très élégante. Le 2006, dense, où se mêlent la griotte, la groseille et l'humus, aux tanins soyeux, est bien charnu, ample et structuré, de garde. Le 2005, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, est chaleureux, de très bonne évolution. Beau Pessac-Léognan blanc 2010, rond, à dominante defleurs blanches et de petits fruits secs, puissant mais très fin, un vin tout en finale. Le 2009, avec ces arômes de fruits frais, de grillé et de fleurs, mêle nervosité et gras au palais, un vin toute en nuances et distinction. Le 2008, avec des senteurs de noisette et de chèvrefeuille, est ferme etsuave, tout en harmonie, vraiment très agréable. Excellent 2007, avec cette touche d'acidité alliée à une rondeur agréable, où s'entremêlent des notes d'amande, de fruits mûrs et de bruyère, de bouche puissante. Pas la moindre hésitation non plus.

    Jean et François Bouquier

     

    Les vins de l'année avec Vins du Siècle

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu